Nous suivre
Illustration :

Actualités

50 millions d'euros pour la continuité territoriale numérique des Outre-mer

Le dispositif "Continuité territoriale numérique pour les outre-mer" (CTN) est un appui financier direct de l'État destiné aux Outre-mer. Il a pour objectif de les préparer à l'accès au très haut débit.

Opérationnel depuis juillet 2017, le dispositif "Continuité territoriale numérique pour les outre-mer" (CTN) a été lancé dans le cadre du Plan France Très Haut Débit. Découvrez l'essentiel de ce projet ambitieux.

Améliorer la qualité de service des utilisateurs d’Internet d’outre-mer

Huit territoires d'Outre-mer sont concernés par le CTN. Il s'agit de La Réunion, Guadeloupe, Guyane, Martinique, Mayotte, Saint-Martin, Saint-Barthélémy, Saint-Pierre-et-Miquelon. A la fin de cette année, les 2,1 millions d’habitants de ces territoires verront une amélioration de la qualité de leur connexion Internet fixe et mobile. Ce dispositif a en effet pour objectif principal d’améliorer la qualité de service des utilisateurs d’Internet d’outre-mer.

La ministre des outre-mer, Annick Girardin, et le Commissaire Général à l'Investissement, Louis Schweitzer ont d'ailleurs salué le lancement de ce projet qui entre dans le cadre du Plan France Très Haut Débit. La ministre espère également que cette aide financière directe de l'Etat permette de régler le coût excessivement élevé des abonnements. Ce problème de tarif au regard des revenus des consommateurs ultramarins contribue à la fracture numérique entre les territoires de la République.

Un coup de pouce financier aux opérateurs fournisseurs d’accès à Internet

Le CTN s'étend de 2017 à 2021. Au total,  50 millions d'euros seront mobilisés, dont 35 millions d'euros déjà actés en loi de finances 2017, dans le cadre du Programme des Investissements d’Avenir. "Aujourd’hui, relier un territoire d’outre-mer à un point de la dorsale Internet mondiale par câble sous-marin représente un poste de dépense important, qui peut conduire à une limitation des capacités allouées à chaque abonné", rapporte le site outre-mer.gouv.fr. En conséquence, la qualité de service peut diminuer notamment aux heures de pointe. Par ailleurs, cela peut causer une gêne dans la continuité territoriale numérique entre les Outre-mer et la métropole.

Les opérateurs fournisseurs d’accès à Internet bénéficieront alors d'une aide directe pour l’achat de capacité supplémentaire. Cette mesure les encouragera à mieux dimensionner leur connectivité internationale et en diminuer le coût. La subvention peut atteindre 50% du montant d’achat réalisé en 2017. Le taux diminuera de 40% en 2018. Le dispositif pourra être prolongé en 2021 si son efficacité est prouvée. Les taux de soutien seront alors décroissants à raison de 30, 20 et 10%.

En ce moment sur le bouquet Zeop