Nous suivre
Illustration : Technologie Shadow

Objets connectés

La technologie Shadow : plus d'ordinateurs dans le futur

Cette nouvelle mode de technologie proposée par une start-up française évitera les encombrements de matériels informatiques. Avec Shadow, le PC du futur sera toujours mis à jour et sera accessible depuis n'importe quel matériel.

Plus d'ordinateurs, seulement des données

Le plus grand nombre de technologies possible dans les plus petits appareils est une méthode en passe d’être obsolète. Les spécialistes envisagent en effet de faire disparaître totalement tout ce qui peut être matériel encombrant. Parmi ceux qui se sont lancés dans ce défi, il y a Emmanuel Freund, cofondateur de la start-up française Blade. A cette fin, son équipe et lui ont créé la technologie Shadow. L’innovation a été présentée comme étant le PC du futur. Littéralement, Shadow signifie "ombre" en français. La technologie propose ainsi d’enlever tout support physique, soit vraiment se passer d’ordinateur. "C’est l’avenir de l’ordinateur, entièrement tourné vers le cloud computing et les data centers", explique le spécialiste.

Shadow, accessible à tout moment

En clair, Shadow est un ordinateur virtuel toujours à jour et qui est accessible par le biais d’une connexion Internet sur n’importe quel appareil high-tech, à savoir : les smartphones, les Macs, les tablettes, la télé ou encore les boitiers Shadow spécialement conçus pour cette technologie. Aucune perte de qualité ni de temps d’attente n’est à déplorer lors de l’envoi des données qui se fait par connexion Internet. Pour accéder à Shadow, il suffit d’avoir à sa disposition une simple connexion ADSL ou 4G.

Des performances impressionnantes

Par rapport à Shadow, Emmanuel Freund évoque des caractéristiques tout à fait similaires à un ordinateur local en surpuissance. La technologie serait dotée d’un processeur 8,2 téraflops avec carte graphique Nvidia et une mémoire vive de 12 Go. Sa capacité de stockage s’étend jusqu’à 256 Go. La seule différence, d’après le spécialiste, est que les composantes de ces boîtiers ne sont pas situées chez l’utilisateur. Ils se trouvent plutôt dans de gigantesques centres sécurisés.

Les tarifs pour Shadow

Cette nouvelle technologie semble déjà séduire car 5000 personnes sont en train de l’utiliser. La plupart sont des gamers, plus exigeants en termes de qualité de réseau et de fluidité. Dans un registre plus grand public, Shadow est déjà disponible en métropole, et est proposé, soit : 44,95€/mois sans engagement, 34,95€/mois avec un engagement de trois mois et 29,95€/mois pour un engagement d’un an. En ce qui concerne le boîtier Shadow, il sera disponible pour le prix de 119,95€ à l’achat et 7,95€/mois en location. Les applications Shadow sur Apple, Windows, Android et iOS seront bien entendu gratuites.

En ce moment sur le bouquet Zeop