Nous suivre
Illustration :

Télécoms

L'Arcep lance sa plateforme de signalement

Désormais, tous les utilisateurs d'internet pourront utiliser le portail "J'alerte l'Arcep" pour faire remonter les anomalies de fonctionnement des services d'internet fixe et mobile, mais également les soucis de courrier liés à La Poste.

Mauvaise connexion, problème avec sa ligne fixe... au lieu de contacter le service client de son opérateur ou une association de consommateurs, il y a la possibilité désormais de passer par "J'Alerte l'Arcep" (https://jalerte.arcep.fr/), une plateforme de régulation de télécoms qui a ouvert mardi 17 octobre.

Centraliser les plaintes des utilisateurs

La plateforme doit permettre à l'Acerp (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) de suivre en temps réel les difficultés rencontrées par les utilisateurs (particuliers, d'entreprises, élus locaux...), "afin d'être plus efficace dans ses actions de régulation vis-à-vis des opérateurs". Avec ce nouvel outil, l’Arcep souhaite d'utiliser son rôle d'autorité pour inciter les opérateurs à résoudre les problèmes plus rapidement. Tous types de problèmes peuvent être signalés. Il peut s’agir d’un souci ponctuel, ou d’un problème permanent qu’un opérateur refuse de résoudre depuis des années. L’Arcep se chargera de faire le tri entre les signalements. Outre le signalement, le service propose des conseils relatifs au dysfonctionnement décrit.

Comment utiliser "J'alerte l'Arcep"

Pour signaler un problème à l’Arcep, rendez-vous sur le site  https://jalerte.arcep.fr/, renseignez votre adresse et opérateur, puis expliquer le problème rencontré. Il est même possible de joindre des fichiers. L'Arcep se charge ensuite de passer en revue les signalements. Dès lors qu'un problème est signalé à de multiples reprises, le régulateur alerte l'opérateur concerné (Bouygues Telecom, Free, Orange, SFR....). Comme le souligne le gendarme des télécoms, alerter l'Arcep ne constitue pas une saisine formelle de l'Autorité au sens de l'article L.112-8 du code des relations entre le public et l'administration. La plateforme jalerte.arcep.fr ne propose pas de suivi personnalisé des dossiers.

En fin d'alerte, les utilisateurs seront orientés vers les bons interlocuteurs, qu'il s'agisse de services clients des opérateurs, des associations de consommateurs ou du médiateur des télécoms.

En ce moment sur le bouquet Zeop