Nous suivre
Illustration : Clavier azerty

Actualité

Les Français appelés à se prononcer sur la réforme du clavier azerty

Les Français ont jusqu'au 9 juillet pour donner leur avis sur le choix d'un nouveau clavier qui devrait remplacer l'azerty amené à disparaître en raison notamment de lésions des mains et des poignets que son utilisation entraîne.

L’azerty fera bientôt probablement partie du passé, à en croire l’Association française de normalisation (AFNOR) qui propose un remplaçant au clavier historique français. La proposition émane de différents spécialistes dont des scientifiques et des fabricants.

Des spécialistes consultés

Mercredi 7 juin, l’Association française de normalisation (AFNOR) a lancé, sous l’égide du ministère de la Culture, une enquête nationale afin d’améliorer, sinon remplacer, le clavier azerty. Les Français ont jusqu’au 9 juillet pour donner leur avis sur le site norminfo.afnor.org. Le clavier historique, tel que nous le connaissons, est amené à disparaître notamment en raison d’affections de la main et du poignet qu’il entraîne chez les utilisateurs.

Des linguistes et des fabricants de claviers d’ordinateurs ont également été consultés par les initiateurs de la réforme de l’azerty. Selon la Délégation générale à la langue française et aux langues de France, il est presque impossible d’écrire correctement en français avec un clavier commercialisé en France. 

Deux alternatives au clavier azerty

Les Français ont le choix entre deux modèles de clavier. Le premier serait un clavier azerty amélioré avec les 26 lettres de l’alphabet et les chiffres toujours aux mêmes places, mais avec le point accessible sans passer par la touche majuscule, ainsi que l’arobase placé sous la lettre A.  

L’autre alternative au clavier azerty serait le clavier "bépo" sur lequel l’emplacement des touches est fixé selon une étude statistique de la langue française. Au milieu se trouveront les lettres les plus fréquentes et la virgule afin de limiter la sollicitation des doigts et des poignets.

Les Français peuvent choisir entre les deux options, mais peuvent également en émettre d’autres. Le clavier azerty, qui était inspiré du qwerty anglais, n’a jamais été réformé.

En ce moment sur le bouquet Zeop