Nous suivre
Illustration : Fibre optique

Internet

Suspension du projet du 100 % fibre

Le gouvernement actuel a décidé d'enterrer le déploiement de la fibre à l'ensemble de tous les foyers français.

Equiper tous les logements avec la fibre a été une des promesses de François Hollande. Emmanuel Macron, quant à lui, opte plutôt pour la 4G.

Des ‘solutions mixtes’ pour la connectivité

Certes, le président Emmanuel Macron souhaite que l’ensemble des Français même dans les zones rurales les moins peuplées aient accès à la connexion internet. Seulement, la mise en place de cette connectivité ne sera pas obligatoirement associée au déploiement de la fibre. Pour l'actuel chef d’Etat, le coût du déploiement de la FTTH est trop élevé, c’est pourquoi il envisage d’autres alternatives.

Pour rappel, en avril 2017, lors de la campagne présidentielle, le candidat Emmanuel Macron avait évoqué l'accessibilité à internet. II souhaitait déployer "partout" la 4G ou, du moins la 3G. Pour y parvenir, il a envisagé accorder 18 mois aux opérateurs. En cas d’échec de la part des opérateurs, l'État assurerait lui-même le financement de la création d'antennes-relais.

Le projet 100% fibre trop couteux

En février 2017, la Cour des comptes a annoncé que le Plan Fibre n'était par réalisable dans les délais initialement prévus. Les opérateurs de télécoms n’étaient pas en mesure d’investir dans le projet 100% fibre. Les Sages ont alors proposé la mise en place de ‘technologies alternatives à la fibre optique jusqu'à l'abonné’, une solution moins couteuse.

Pour rappel, seuls 15 % des foyers français sont bénéficiaires du très haut débit. Dans l'Union européenne, la France occupe la  24e place pour l'accessibilité de cette technologie sur les 28 pays.

En ce moment sur le bouquet Zeop