Nous suivre
Illustration : Fibre optique

Fibre optique

La fibre sur la bonne voie en France

Le nombre d'abonnés à la fibre optique a progressé dans l'Hexagone au 3e trimestre 2016, selon les derniers chiffrés révélés par l'Autorité de régulation des télécoms (Arcep).

Le Haut et Très Haut Débit, plus de 30 Mbit/s, gagnent du terrain en France. L'Autorité de régulation des télécoms (Arcep) note une progression constante de la fibre optique en France, dans son dernier rapport. Près de 166 000 nouveaux abonnés ont souscrit à des offres en fibre FTTH (débit supérieur ou égal à 100 mégabits par seconde) au 3e trimestre 2016 Le dernier bilan de l'Association des villes et collectivités pour les communications électroniques et l'audiovisuel (AVICCA) sorti fin novembre a également révélé que plus de 50% de la population étaient en THD fin septembre 2016. La progression de la fibre optique est satisfaisante au 3e trimestre et va se poursuivre, malgré un ralentissement du câble. Dans les détails, l'ACERP parle d'une croissance nette de 225 000 abonnés Haut et Très Haut Débit.

Répartition des abonnés

À l'heure actuelle, les abonnés français au THD fixe sont répartis comme suit :

-1,93 million de clients à la FTTH (fibre optique jusqu'à l'abonné avec débit théorique >100 Mbit/s en réception)

-1,225 millions abonnés à la FTT (fibre optique avec terminaison coaxiale, débit > 100 Mbit/s)

-1,91 million de clients abonnés à la THD (entre 30 et 100 Mbit/s, via le VDSL2 et le câble non rénové de SFR-Numericable)

Rien que pour le troisième trimestre, une augmentation du déploiement de la fibre optique a été constatée sur 428 000 nouveaux locaux et logements, avec 6, millions de prises FTTH. Ce qui constitue une hausse de +39% en un an. En ce qui concerne les répartitions sur les Réseaux d'Initiative Publique, les zones très denses dominent avec 3,9 millions de prises FTTH contre 3 millions sur les moins denses. En revanche, il existe 5,9 millions de prises FTTH dans les zones d'initiative privée, essentiellement les grandes agglomérations, contre seulement 954 000 situées sur les RIP (plutôt les zones rurales).

La fibre optique et les opérateurs

Dans l'attente du THD pour tous, l'arrivée des premiers opérateurs nationaux sur des communes en FTTH dans les zones moins denses constitue une des barrières à l'accélération du déploiement et l'adoption des "offres fibre optique" par les Français. Parmi eux, Bouygues Telecom a déclaré officiellement avoir commercialisé ses offres sur les RIP Axione. De son côté, Free finalise la signature d'un accord avec Axione pour être présent sur ces plaques de communes éligibles au FTTH de la filiale de Bouygues Energies et Services. À la fin du mois de septembre, 63% des logements éligibles au FTTH ont accueilli au moins deux opérateurs. Petit à petit, la fibre optique poursuit sa croissance en France.

En ce moment sur le bouquet Zeop